La propolis

la propolis recouvre tous les orifices de la ruche

En bref

Récoltée par les abeilles sur les bourgeons et les écorces de certains arbres, la propolis est une substance résineuse qui est rapportée à la ruche et "améliorée".

PROPOLIS du grec "en avant de la cité" sera utilisée devant la ruche telle une barrière naturelle qui protègera la colonie des microbes et des prédateurs. L'homme l'utilise également comme remède depuis des millénaires.

Son action est due à sa richesse en substances actives, on en dénombre aujourd'hui près de 400 ! Son utilisation est donc validée par de nombreuses publications scientifiques.

Ses propriétés  : antibactérienne, antivirale, fongicide, elle est antiseptique et anesthésique puissant. Cicatrisante et anti-inflammatoire.

Utilisation : très utile en hiver en cas de rhume, sinusite, angine, pharyngite, bref, refroidissement de tout genre. Elle stimule également notre système immunitaire, et donc efficace en prévention associée à l'échinacée qui complète parfaitement son action sur le système immunitaire.

récolte de la propolis sur un bourgeon

Pour en savoir +   

Lorsque les abeilles arrivent dans la ruche avec la propolis elle peuvent modifier sa compostion en y mélangeant certaines de leurs sécrétion et de la cire afin qu'elle soit plus maléable. Cette substance hautement active les protège également des prédateurs (frelon, souris ou lézard), qui une fois immobilisé par leur venin sera embaumé car trop lourd pour être transporté hors de la ruche. L'aventurier se transformera en momie.

Les abeilles utilisent cette propolis également comme matériau de constrution, de réparation et d'isolation.

D'un point de vur historique, ce sont les Egyptiens, les Romains et les Grecs qui furent les premiers à utiliser cette merveille. C'est bien sur cette propolis qui sevira principalement à la momification et à l'embaumement des rois égyptiens.

A l'époque de l'empire romains, les légionnaires prenaient avec eux un morceau de propolis qu'ils savaient efficace. Et bien d'autres civilisations comme les Incas et les Africains utilisèrent cette substance depuis longtemps.

Aujourd'hui, les scientifiques montrent un grand intérêt pour la propolis et depuis les année 70, de nombreuses études ont été réalisée, et démontrent la réalité de son activité.

En plus de son utilisation comme remède de l'hiver, elle donne la pêche, lutte contre les imperfections cutanées et le soin des affections de la peau, des plaies et des suppurations (ulcère, abcès et furoncles).

Elle peut avoir des couleurs différentes dues à l'origine des arbres dont elle provient. Ses propriétés seront légèrement différentes.

Il existe une multitudes de préparations à base de propolis vendu en magasin bio sous forme de gouttes, de spray pour la gorge, pour le nez, gélules, poudre, et pure également. Personnellement, je privilégie la propolis française qui, d'une part est issue d'une grande variété d'arbres et donc de très bonne qualité et d'autre part, qui vient de nos régions et que notre corps reconnait plus facilement.

A savoir, le côté antibactérien de la propolis est considéré comme un "eubiotique", c'est à dire qu'elle ne détruit pas les millions de bactéries qui nous sont utiles mais uniquement les germes nocifs qui nous agressent.

Bibliographie :

1) article Agenda+ de Marianne Lacroix

2) feuillet sur la propolis de chez Propolia

3) Les remèdes de la ruches de Roch Domérégo Ed. Alpen

4) L'apithérapie, bienfaits des produits de la ruche de Catherine Ballot-Flurin